Emmanuel Boutterin élu président de l'AMARC

Auteur : éditeur Radio E... / Date: 17-09-2015 / Tag: actu /

Congrès mondial AMARC 11 :
Le français Emmanuel Boutterin élu président
de l'Association Mondiale des Radios communautaires
La 11ème Assemblée internationale de l'AMARC (Association Mondiale des Radios Communautaires) s'est tenue à Accra, capitale du Ghana, du 10 au 14 aout 2015, en présence de 260 participants venant de 50 pays principalement d'Asie, d'Afrique et d'Amérique Latine. L'organisation internationale a profondément renouvelé son Conseil international et a élu à la présidence Emmanuel Boutterin, un acteur du mouvement des radios libres en France. Celui-ci souhaite « faire de l'Amarc une grande organisation du 21ème siècle plus forte et encore plus écoutée pour porter la voix des jeunes, des femmes, des peuples autochtones et cultures indigènes au travers des radios communautaires du monde entier».
L'AMARC est une Organisation Non Gouvernementale avec le statut de membre associé de l'UNESCO (l'agence des Nations Unies pour l'éducation et la culture) et de l'UIT (l'agence des Nations Unies pour les télécommunications). Cette ONG réunit plus de 4,000 radios communautaires. C'est la seule organisation mondiale de radios locales reconnue par les Nations Unies. Nombreux sont les gouvernements, les autorités de régulations et centre de recherches, et aussi les institutions pour la défense de la liberté d'expression  qui font appel à l'Amarc pour faire évoluer la  législation en faveur des radios communautaires.

Avec Mr Bukar Tijani, Directeur Général adjoint et Directeur de la région Afrique de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), le nouveau président Boutterin a affirmé que les radios communautaires et les médias locaux sont des outils nécessaires de la diversité culturelle et de la liberté d'expression. Mais ils sont aussi un support essentiel pour le développement économique et social des territoires notamment en milieu rural et dans les zones urbaines défavorisées : « Se sont les seuls réseaux de communication en capacité d'informer gratuitement les communautés, que l'on sache lire ou pas. Ce sont des outils d'accompagnement au changement, à l'évolution des comportements, à l'accès aux responsabilités économiques et sociales, et à l'exercice de la démocratie, dans le cadre des Objectifs du Millénaire des Nations Unies.  Ce sont aussi les seuls médias en capacité d'informer les populations des zones rurales et côtières en cas de catastrophe naturelle, en cas de conflit, et en situation de crise épidémique majeure, comme ici, ce dont nous pouvons témoigner en ce moment même, au cœur de l'Afrique de l'Ouest ».
Emmanuel Boutterin a rendu un hommage émouvant à l'ex-présidente chilienne Maria Pia Matta « militante infatigable du changement ». Il lui a demandé de diriger le nouveau « Programme Mondial de Législation », visant à faire évoluer les législations nationales en faveur des radios communautaires et de la sécurité des équipes. Il a dédié sa victoire au militant Sony Estèus, ancien responsable de l'Amarc à Haïti, décédé prématurément : « que dans nos cœurs il guide a jamais notre action » a-t-il déclaré sous les applaudissement, en présence des autorités du Ghana.
Le nouveau Secrétaire Général de l'organisation internationale, Francesco Diasio, a présenté les trois piliers du Plan Stratégique pour les années 2015-2019 : accès aux ondes avec le programme de législation,  pérennisation des radios par le renforcement de leurs capacités et renforcement de l'impact des radios  auprès des populations.
A Accra, l'AMARC XI, a lancé un appel solennel pour que l'UNESCO renforce ses capacités et les actions dédiés aux radios communautaires.
Dans sa tâche, Emmanuel Boutterin est appuyé par un Conseil international dont on a veillé à l'équilibre hommes-femmes, et au renouvellement générationnel, composé d'experts et de responsables de puissantes fédérations de radios communautaires : Min Shahi (Népal) Vice-Président Exécutif, Palmira Velazco (Mozambique) Trésorière, des Vice-Présidents des Régions soit pour l'Afrique : Karamoko Bamba (Côte d'Ivoire) ; pour l'Amérique Latine et Caraïbes : Carlos Aparicio (Mexique) ; pour l'Asie-Pacifique: Maica Lagman (Philippines); de la Vice-Présidente du « Réseau des femmes de l'AMARC » Adeline  Nsimire Balika  (République démocratique du Congo), et de Marie-Guyrlène Justin (Haïti),  Yewguayo Kutta (République Sud-Africaine), de l'avocat Damian Loreti, (Argentine), et de Sophie Toupin (Canada).
A propos de l'Amarc : Créée au Canada en 1983, l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires réunit plus de 4,000 radios communautaires et une centaine de fédérations de radios dans près de 140 pays. C'est la seule organisation non-gouvernementale de radios reconnue par les grandes agences des Nations Unies telles l'Unesco, l'Unicef, la Fao, l'Union Internationale des Télécommunications. Plusieurs gouvernements, autorités de régulations et centre de recherches font appel à l'Amarc pour faire évoluer leur législation en faveur des radios communautaires.
 
Diplômé de l'École nationale de journalisme de Marseille, ancien journaliste, Emmanuel Boutterin, 57 ans, a participé au début des années 80 à la fondation d'une radio libre en milieu rural, dans les Alpes du Sud, Fréquence Mistral. Légalisée en 1985, il en préside le Conseil d'Administration depuis 1989. Il est élu président du Syndicat National des Radios Libres en 2004.
Ressources : www.amarc.org, www.snrl.fr, www.frequencemistral.com
 

Phototheque

phototheque

Videotheque

phototheque

La wiki

phototheque